NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Loi sur l’hygiène publique : L’Ancb mobilise les députés

Par Georgine Motassi - 07/12/2018

Les trois entités ont en effet décidé le 5 décembre 2018 d’œuvrer pour conduire le processus de vote de l’avant-projet de loi sur l’hygiène publique en République du Bénin.

 


© (c) Droits réservés

C’est parti pour une synergie d’action entre l’Ancb et les députés membres du Réseau parlementaires pour la décentralisation et le développement local et ceux du Réseau des parlementaires Béninois pour l’Eau et l’assainissement. Initié par l’Association nationale des Communes du Bénin avec le soutien financier de la Coopération Allemande à travers le Programme Sectoriel Eau Hygiène et Assainissement (Proseha), cet atelier d’échanges de deux jours porte sur l’avant-projet de loi relative à l’hygiène publique en République du Bénin. Il s’agit pour la faîtière des communes béninoises d’attirer l’attention des députés membres des deux réseaux parlementaires sur l’existence de l’avant-projet de loi et la nécessité pour le Bénin de se doter de nouvelles dispositions légales en matière d’hygiène et d’assainissement de base. S’il est vrai que le Bénin dispose d’une loi sur l’hygiène, il n’en demeure pas moins qu’elle est totalement désuète et ne cadre plus du tout avec le contexte actuel. Selon le député Gildas Agonkan, président du Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement Local, il y a vingt ans, la décentralisation n’était pas encore une réalité et le Bénin ne disposait pas non plus d’un code de procédure pénale encore moins d’une loi-cadre sur l’environnement.

 

Or, l’actuelle loi qui régit l’hygiène publique date de 1987. Il est donc plus qu’urgent pour le Bénin de se doter d’une loi qui tient compte de toutes les avancées législatives que le pays a connu depuis lors. Pour leur part, les députés présents à l’atelier sont totalement acquis à la cause et se disent prêts à œuvrer pour la concrétisation de ce rêve porté par l’Ancb, qui est de doter le Bénin d’une loi moderne sur l’hygiène publique. C’est d’ailleurs ce qu’a fait savoir le député Léon Dègnin, président du Réseau des Parlementaires Béninois pour l’Eau et l’Assainissement a salué la démarche de l’Ancb avant de promettre que les députés de la 7ème législature joueront leur partition pour que le processus aille à terme. Le représentant de Proseha, quant à lui, a appelé à l’engagement de tous pour que les problèmes qui minent le sous-secteur eau, hygiène et assainissement du fait de l’absence de cette loi, soient résolus. De son côté, le député Gildas Agonkan a promis d’œuvrer avec son réseau pour que le projet puisse être porté par des députés comme une proposition de loi afin d’accélérer son vote.

 
MOTS CLES :  Ancb   Processus   Avant-projet   Hygiène 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués