SOCIéTé  |    

Grève des magistrats: La prison civile de Porto-Novo pleine à craquer

Par Journaldubenin.com, source journal-adjinakou - 11/03/2014

L’une des conséquences graves du mouvement de débrayage déclenché dans le secteur de la Justice depuis plusieurs semaines reste le surpeuplement des prisons civiles

 

A Porto-Novo par exemple où le centre pénitencier connait très peu de sorties mais beaucoup d’entrées, le nombre de détenus a déjà dépassé le triple de la capacité de la prison dont le contrôle risque d’échapper à ses « gardiens ». Place donc une alerte générale et un climat de méfiance dans la prison et à ses alentours.


 

Construite en 1892 par Victor Ballot pour une capacité de 300 personnes, la prison civile de Porto-Novo a été réfectionnée en 1994. Dès lors, cette première maison de détention de la capitale pouvait contenir 500 détenus. Mais à ce jour, la prison civile de Porto-Novo compte à la date de ce jeudi 27 février 2014, exactement 909 détenus. Une proportion jamais enregistrée dans l’histoire de cette maison d’arrêt, à en croire certaines des sources dignes de foi. Dans cette situation qui sans doute foule au pied les droits de l’homme, détenus et autorités de la prison civile passent des heures bien chaudes. A l’origine de ce boom enregistré depuis quelques semaines, la paralysie générale de la maison justice. A cet effet, les sorties sont devenues quasi-impossibles, même pour le cas des délits de flagrance tandis que le nombre de nouveaux incarcérés augmente allègrement. Comme on peut s’y attendre, ce bouleversement sans précédent n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement de la maison. De jours comme de nuit, les bagarres et d’autres actes de violence sont devenus légions. A cela, s’ajoute la question de la ration alimentaire qui de part les temps ordinaires n’était pas facile à gérer, sans compter le manque de moyens roulants adéquats pour conduire les détenus au parquet, de sorte à réduire les risques d’évasion. En un mot, les hommes en uniforme en poste à la prison civile de Porto-Novo vive la croix et la bannière en cette période de grèves qui touchent à tous les secteurs.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués