SOCIéTé  |    

Gouvernance : ces retraités qui nous dirigent

Par Écrit par Marcel Zoumènou, La Nouvelle Tribune - 19/03/2014

Le maintien au poste de plusieurs agents admis à la retraite à la tête des sociétés et grandes directions de l’Etat fait débat au Bénin.

 

Le Gouvernement est-il vraiment sincère dans sa lutte contre la corruption ? En dehors des formules de bonne foi et de la volonté, maintes fois affirmées du Gouvernement de lutter contre la corruption et d’assainir la gouvernance de l‘Etat, des cas de mauvaise gouvernance sont légion. L’illustration c’est le maintien au poste de plusieurs agents admis à la retraite à la tête des sociétés et grandes directions de l’Etat.

Alors que le Gouvernement se plaît à proclamer sa bonne volonté de lutter contre la corruption, de faire la promotion des jeunes, il conserve paradoxalement plusieurs retraités à la tête des sociétés et directions de l’Etat. C’est le cas de Aristide de Souza, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac). Depuis plus de deux ans, ce cadre admis à la retraite est toujours maintenu à la tête de cette agence stratégique dans le domaine du transport aérien au Bénin en dépit de sa gestion peu reluisante. Son patronyme pèse lourd dans le sérail présidentiel et le conforte dans son fauteuil de Dg. Il en est de même avec Jacques Alidou Koussé, l’Inspecteur général d’Etat est en retraite depuis plusieurs années. Pourtant, il est toujours l’Ige. Pourtant, les compétences ne manquent pas pour le remplacer. Des inspecteurs existent et peuvent jouer ce rôle. De même que des experts comptables, si c’est cela qu’on recherche, existent pour remplacer Jacques Alidou Koussé.
La direction générale des impôts et des domaines, Mariama Soumanou Baba Moussa continue de faire la pluie et le beau temps alors qu’elle est entrée en retraite depuis des mois. Bien qu’elle ne se soit pas toujours montrée à la hauteur de la tâche, elle est restée au poste et restera peut- être encore puisque bénéficiant spécialement, par sa famille du soutien du Chef de l’Etat.

Au Centre national de sécurité routière(Cnsr), Joseph Boco est toujours à l’œuvre. Fraîchement retraité, il est toujours imperturbable à ce poste. Il continue de jouir des nombreux avantages liés à son poste sans être forcément du domaine. Ses soutiens politiques continuent de le maintenir alors que des jeunes attendent d’être promus à des postes de responsabilité. Faut-il le rappeler, ces Dg sont des privilégiés. D’autres, n’ayant aucun mentor au Gouvernement ont été dégommés le jour même où ils ont été admis à la retraite. C’est le cas de Mme Soglo Bibiane, ancienne directrice des marchés publics qui n’a pas eu, comme beaucoup d’autres passés sous l’anonymat, la chance de savourer des retraites dorées.

 

 

 
MOTS CLES :  Retraité   Directeurs   Agents   Etat 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués