ACTUALITé  |     FOCUS & CONSEILS PRATIQUES  |    

Manœuvre : Les professionnels de santé crient au complot

Par Jules Yaovi Maoussi - 24/04/2014

Il y a une levée de boucliers contre la proposition de loi du député Quenum, suite aux conditions d’exercice en clientèle privée des professionnels de santé.

 

L’inter-ordre des professionnels de santé en donnant une conférence de presse, le 23 avril 2014 a dénoncé le complot qui serait caché derrière la proposition de loi de l’Honorable Epiphane Quenum portant organisation et conditions d’exercice en clientèle privée professions médicales et paramédicales au Bénin. C’était au siège du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens du Bénin à Cotonou. « Il s’agit d’un complot ourdit par l’auteur de cette proposition de la loi avec le ministre Akoko Kindé Gazard, en charge de la santé contre l’organisation sanitaire et l’exercice médical en général bien encadré par les ordonnances 73-38 du 21 avril 1973-30 du 31 mars 1973 ; 75-7 du 25 janvier 1975, mais surtout l’exercice privé des professions médicales et paramédicales au Bénin, défini, organisé et structuré par la loi 97-020 du 17 juin 1997… », a déclaré le président de l’inter-ordre des professionnels de santé, Daouda Soulé. Selon ses propos, cette proposition de loi, confuse et cousue de toutes pièces, est sans fondement et vise à déstabiliser le secteur sanitaire béninois envié dans la sous-région et au plan international.


 


© Droits réservés
Des professionnles de la santé, image d'illustration

« Cette proposition est un tissu de confusions des genres, un mélange détonnant, un exercice d’une débilité écœurante de nature à désorganiser, à déstructurer les Ordres professionnels de santé, seules institutions de régulation de l’exercice médical de part le monde et avec tous les efforts de règlementation entrepris à travers les lois, les ordonnances, les décrets d’application et autres arrêtés élaborés avec peine, compétence, abnégation et détermination depuis 1973…. », a-t-il fait savoir. Selon ses propos, cette proposition de loi est un montage du ministre de la Santé dans sa volonté de rompre avec toutes les barrières juridiques contre la légalité républicaine. « Nous condamnons la méthode solidaire, ni participative, ni inclusive. Aucun Ordre de santé n’a été approché dans l’élaboration de ce document. Nous condamnons le contenu qui n’est qu’un montage confus de juxtaposition des textes antérieurs dénaturés à souhait… », a dénoncé Soulé Daouda. Il a été appuyé par les autres membres de l’inter-ordre. « Cette proposition de loi est un chiffon. Elle est une mauvaise blague. Les masques sont tombés… », a déclaré la présidente du Conseil de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin, Moutiatou Toukourou. « Il faut revoir cette loi avant qu’elle ne passe par l’Assemblée nationale… », a indiqué la présidente de l’Ordre des sages-femmes du Bénin, Philomène Sansuamou. Par ailleurs, après un an passé à la tête de l’inter-ordre des professionnels de santé, Soulé Daouda a cédé sa place à la présidente de l’Ordre des pharmaciens du Bénin, Moutiatou Toukourou.

 
MOTS CLES :  Professionnels   Santé   Complot   Conférence   Proposition 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués