SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Direction générale de la Sobémap : Soumanou Toléba boucle trois ans d’efforts

Par Le Matinal - 28/07/2014

Samedi 26 juillet 2014, le professeur Soumanou Séibou Toléba a bouclé trois ans à la tête de la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobémap). Pour quel bilan ?

 

Malgré les récentes secousses dont il a fait l’objet, le bilan est plus que reluisant. Un regard sur les actions menées, comparativement aux années antérieures, et les perspectives qui se dessinent, montre que le Professeur et son équipe n’ont pas démérité. La récente crise suscitée n’a certainement pas eu d’impact sur les résultats sur la gestion du professeur Soumanou Séibou Toléba. Le personnel est resté mobilisé, les partenaires ont gardé contact et la Direction générale a maintenu son engagement pour une Sobemap plus compétitive. L’accompagnement du gouvernement a été déterminant pour l’atteinte de ces résultats. Mieux que par le passé, cette société d’Etat évolue avec un élan d’assurance. Plus de 160% d’augmentation de bénéfice au terme du bilan de la gestion 2013, c’est le taux obtenu et publié par le Conseil d’administration en sa session de juin 2014. L’Etat s’en est sorti avec une dividende de plus de 571 millions FCfa. Le chiffre d’affaires est passé de plus de 16 milliards FCfa en 2012 à plus de 18 milliards FCfa en 2013, soit une variation annuelle de plus de 10%. Pour les trois dernières années, les chiffres officiels montrent une contribution de plus de 12 milliards FCfa au budget national par la Sobemap dirigée par Soumanou Toléba. Et quand on parle de contribution au budget national, il s’agit des différentes taxes versées par la société au trésor public. La Sobemap, depuis trois ans, a surmonté ses crises internes et redonné confiance à ses partenaires sociaux.

 

Plusieurs réformes mises en oeuvre
Le syndicat de la Sobemap a d’ailleurs resserré ses relations professionnelles avec la Direction générale pour que les réformes aboutissent. Ainsi, les syndicats ont prouvé leur bonne foi en jouant leur véritable rôle au cours des trois dernières années. Il n’y a pas eu de murmures dans le rang des travailleurs. Au contraire, ils sont à l’avant-garde, veillant sur tout ce qui peut toucher aux intérêts de la société. Sur le plan opérationnel, plusieurs actes ont été posés notamment : la signature de contrat de partenariat avec la Société Roro Terminal Sa pour le paiement des redevances sur véhicules d’occasion tel que demandé par le Gouvernement et l’accord de traitement de leur navire mixte, la signature de contrat avec la Société d’exploitation du guichet unique du Bénin (Segub) chargée de récupérer à partir d’un Bordereau de frais unique (Bfu), les frais de diverses structures intervenant dans l’enlèvement des marchandises au Port de Cotonou. Ces réformes ont favorisé la célérité dans le traitement des opérations d’enlèvement des marchandises au Port de Cotonou et la diminution de coûts, la signature d’un contrat avec les sociétés Coman Sa, Smtc en vue d’accroître les recettes d’acconage de la société, la signature d’un partenariat commercial et technique avec la société Soaco/Navitrans en vue du renforcement du trafic conteneurs, l’aménagement et l’exploitation du Parc d’empotage et de dépotage de la Sobemap sur la bande des 200 mètres d’une superficie de 5 ha pour mieux servir les clients et surtout à désengorger le port. Il y a eu aussi la réalisation d’une enquête de satisfaction pour prendre en compte les préoccupations des clients dans la politique de l’entreprise, la réalisation d’une étude de faisabilité relative au transport des marchandises par camion.

 

Par ailleurs, il y a eu l’extension du réseau informatique aux parcs de dépotage et d’empotage de conteneurs au Ptu et au Zoning suivant la technologie Blr (Boucle locale radio) et leur raccordement au guichet Segub afin de faciliter l’émission de factures et la communication ; la conception et la mise en exploitation d’un système informatique de gestion du stationnement des camions sur le parc de Glodjigbé ; la conception et la mise en exploitation d’un progiciel de facturation des prestations de la direction de la consignation et du transit ; la conception et la mise en exploitation partielle d’un système informatique de paiement des occasionnels ; la conception d’un progiciel de gestion des magasins et aires de stockage ; la mise en œuvre de nouvelles politiques de gestion des accès aux systèmes informatiques ; la réalisation de l’enrôlement du personnel mensuel et occasionnel en vue de leur délivrer des cartes professionnelles sécurisées et la mise en place de dispositifs automatiques de contrôle des heures d’arrivée et sortie des agents ; la reprise de l’architecture du réseau informatique existant depuis une vingtaine d’années conformément aux normes dont les études sont en cours. Le renouvellement du serveur As 400 dont l’appel d’offre est en cours d’élaboration ; le raccordement de la ligne électrique du parc à conteneurs vers le Parc Tampon Unique. Il importe de revenir sur la négociation et l’acceptation par la Boad d’un accord de prêt d’un montant de onze milliards cinq cent millions (11 500 000 000) FCfa pour l’acquisition d’engins et équipements et la construction d’infrastructures.

 

La Direction générale veut aller plus loin
A la Sobemap, tout le monde travaille pour la nation béninoise. Et puisque l’objectif est d’aller de l’avant, la Direction générale et le personnel ont un plan d’envol. Très prochainement, la Sobemap se verra certifiée Iso 9001, version 2008. Les démarches sont en cours pour une mise en conformité des activités à certifier. Par ailleurs, elle a en projet : le développement de partenariats avec les grands armements et autres courtiers maritimes pour le développement de ses activités afin de mieux se positionner au niveau de la chaîne de la manutention au Bénin et de la sous-région ; la poursuite d’une politique offensive de marketing en nouant des partenariats avec des opérateurs économiques nationaux et des pays sans façade maritime pour augmenter sa part de marché ; l’ouverture de représentations dans les pays sans façade maritime aux fins de capter le trafic ; l’acquisition d’un portique de quai qui est un appareil de levage moderne et très performant utilisé dans le traitement des navires porte-conteneurs ; l’acquisition d’une bande transporteuse et d’une suceuse en vue de dynamiser le trafic du vrac au port de Cotonou ; l’acquisition de trémies améliorées pour le déchargement du vrac solide ; l’acquisition d’ensacheuse pour le bon traitement des céréaliers et les navires d’engrais ; l’aménagement par le Port autonome de Cotonou des postes à quai 1, 2, 3 et 4 dans le cadre de la mécanisation du vrac solide ; la consolidation de la position de la Sobemap sur le traitement du soufre et la signature d’un contrat de partenariat avec la Scb dans le cadre de l’exploitation des silos pour le ciment en poudre.

 

Par ailleurs, il a également œuvré pour la construction de magasins de stockage de grandes capacités sur la bande des 200 mètres et dans les environs de la ville de Cotonou pour le stockage des produits à l’exportation provenant surtout des pays de l’hinterland ; la construction de magasins de stockage sur un domaine acquis par la Sobemap à Porga pour dynamiser et développer les activités de transit vers les pays sans façade maritime (Niger/Burkina Faso/Mali) ; la viabilisation du parc de la Sobemap sis à Glodjigbe à la sortie de Cotonou, dans la Commune d’Abomey-Calavi en vue de faciliter les activités de transport aux gros porteurs utilisant ce corridor ; la poursuite de l’informatisation des activités de manutention ; la mise en conformité des textes et statuts de la Sobemap avec les dispositions de l’Ohada, dans le souci du respect des normes de gestion ; la mise en place du Bureau d’embauche Unique (Beu) conformément aux prescriptions de cahier de charges consacrant l’ouverture de la manutention des conteneurs pour la réduction des charges afférentes à la gestion des agents d’appoint ; l’élaboration d’un plan stratégique de développement de l’entreprise etc… Pour rappel, Soumanou Toléba, avant d’être nommé à la tête de la Sobemap en 2011, a été Conseiller spécial du Président de la République à la culture. Il a été plus tôt, pendant trois ans, ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme. Mais avant, il a pris par d’autres ministères en qualité de cadre technique. C’est un professeur agrégé en sciences agronomiques. Il a rang magistral et est maître des conférences. Il a travaillé aussi dans l’administration du rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi en qualité Secrétaire général.

 
MOTS CLES :  Direction   Générale   Sobémap   Toléba   Trois   Ans   Efforts 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués