ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Restructuration au Port autonome de Cotonou : Les couteuses réformes de Samuel Batcho constestées

Par Félicien Fangnon - 13/10/2014

Le port autonome de Cotonou tend vers une crise qui risque de signer son déclin.

 

Le nouvel organigramme élaboré et les récentes nominations rendues publiques par Samuel Batcho, Directeur général de cette structure sont contestés. Au Port autonome de Cotonou (Pac), ce n’est plus la bonne ambiance entre le Dg/ Batcho et ses cadres. Le nouvel organigramme mis en vigueur le huit (08) Octobre 2014 est jugé illégal et pourrait être déclaré de nul et nul effet, très prochainement, selon nos informations. Aucun cabinet compétent n’a été commis à cet effet. Désormais, ce petit port de Cotonou aura six (6) départements contre trois (3) ; dix (10) directions techniques contre six (6) et cinquante et quatre (54) services) contre une trentaine auparavant. Les nouveaux responsables nommés et qui vont prendre service très prochainement vont bénéficier de véhicule de fonction, de primes, de bureaux et divers avantages liés à leurs postes. Leurs attributions, selon la copie des documents que nous avons reçus des personnes proches du secrétariat du Dg, n’apporteront rien de nouveau à la maison. Ce n’est que le fruit de l’éclatement d’anciens postes pour donner à manger à des amis et proches.

 


© Droits réservés
L'homme d'affaire français Vincent Bolloré et le président béninois Yayi Boni au port autonome de Cotonou,

Effectivement, trois proches de Samuel Batcho sont dénichés parmi les nouveaux-venus. Il s’agit de Nestor Gangbazo, opérateur économique et ancien fournisseur du Mca ; il devient désormais le Directeur technique du port autonome de Cotonou ; Une femme dont nous taisons le nom est l’épouse d’un de ses anciens collaborateurs du Mca ; Bienvenu Isséré Dossou, un proche du Dg nommé Directeur de la prospective, de la stratégie et du développement etc. Avec cette nouvelle équipe, les charges s’augmentent mais les performances ne sont pas au rendez-vous. C’est la lourdeur administrative qui s’installe désormais au port (puisque tout le monde est désormais chef) et les chances du Bénin s’amenuisent pour l’obtention du deuxième compact du Mca. Ce qu’il convient de souligner dans ce dossier, c’est la guerre politique que Samuel Batcho vient de déclarer indirectement à Yayi à travers ce remue-ménage inutile. Des personnes proches du chef de l’Etat ont été touchées. Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions …..

 
MOTS CLES :  Restructuration   Autonome   Cotonou   Couteuses   Réformes 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués