NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Indépendance du Bénin : La sobriété encore au rendez-vous

Par beninwebtv.com/ - 27/07/2017

A quelques jours de cet évènement national, le calme semble régner partout y compris à Cotonou, la ville qui devrait accueillir les manifestations officielles. Reportage

 

Le Bénin célèbre ce 1er Août 2017 le 57ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Cotonou, ville choisie par le gouvernement Talon pour la célébration de l’indépendance de cette année, est cependant sans mouvements particuliers à quelques jours seulement de la commémoration de cette fête.

Du monument aux morts à Ganhi au boulevard des armées à l’étoile rouge, rien ne bouge et rien n’annonce cette fête pourtant de grande envergure sur le plan national. Sur le long du boulevard Marina, quelques contingents d’hommes en uniforme en préparation avec la revue des pas, de la troupe et même scène du côté du camp Guézo. Si dans les casernes, on sent une préparation plus ou moins accrue, le politique traîne toujours les pas en ce qui concerne les dernières touches pour la réussite de cette fête.

Il est vrai que le Président Talon a voulu, depuis sa prise du pouvoir, imprimer sa propre marque et son style dans l’organisation et la tenue de cette fête de l’indépendance. Sa première célébration il y a douze (12) mois témoigne de la sobriété avec laquelle il entend désormais célébrer cette journée.

« Il est inadmissible qu’on se cache sous le fallacieux prétexte d’une quelconque sobriété pour ne pas marquer significativement cette journée qui nous a permis d’être indépendants et de s’extirper de la jungle du colon », déplore Narcisse, professeur d’histoire et de géographie de la période postcoloniale.

Même si certains furies des grandes réjouissances se retrouvent dans cette assertion de Narcisse, d’autres par contre trouvent qu’il vaut mieux réfléchir sur le véritable sort du Bénin étant donné que cette indépendance est toujours conditionnée voire dépendante.

Au lieu donc que le pays « gaspille » des dizaines de millions de francs CFA dans l’organisation et la tenue de cette fête pour au finish ne rien gagner, ces observateurs recommandent que la journée soit consacrée à une politique de promotion de valeurs locales au service véritablement du développement de la nation béninoise.

Sous le régime défunt et lors du premier quinquennat présidentiel de Thomas Boni Yayi, une initiative d’une célébration de la fête tournante de l’indépendance a été prise. Pendant tout le temps qu’a duré cette initiative, les villes bénéficiaires ont été gratifiées d’infrastructures tant routières que commerciales. Même si des couacs sont observés par localités, des villes comme Porto-Novo, Lokossa et Natitingou ont quand même eu le mérite de voir leur « visage » s’améliorer.

 


© Droits reservés

Comparaison n’est peut-être pas raison mais si c’était le régime défunt de Yayi, à quelques jours de la célébration de cette fête, on aurait assisté à différents travaux d’aménagement, de nettoyage et d’embellissement de la ville devant accueillir les manifestations officielles.

Mais sous ce régime du nouveau départ, c’est un calme olympien qui s’observe et le boulevard retenu pour le défilé militaire et éventuellement civil est toujours dans ses vieux habits sans grands coups de balais, de peinture comme ce fut toujours le cas les années antérieures.

Les travaux reviennent-ils à la mairie de Cotonou, commune devant abriter les manifestations officielles? En principe oui selon le service de la voirie de la mairie. « Mais malheureusement, ce n’est pas le cas puisque le gouvernement, comme d’habitude, a voulu tout prendre en main et conduire lui-même les travaux », nous a répondu un cadre de la mairie de Cotonou.

Mais ce qu’on constate sur le terrain n’augure pas une « belle fête » comme à l’accoutumée. Le peuple béninois aura-t-il le privilège, sous le régime Talon pour cette fête de l’indépendance, de bénéficier de la présence d’autres Chefs d’Etat ou de gouvernement d’autres pays ? La question mérite d’être posée mais sera éclaircie ce mardi 1er août 2017.

La diaspora béninoise en France en fête dès ce jeudi

La communauté béninoise vivant en France, dans le cadre de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du pays entend célébrer l’évènement en grande pompe. Dès ce jeudi 27 juillet 2017, cette diaspora béninoise procède à la cérémonie inaugurale des festivités entrant dans le cadre de cette fête nationale.

Au programme selon le communiqué officiel, la promotion du patrimoine béninois culturel avec le groupe Gbèdiga, la remise de prix d’excellence à des Béninois de la diaspora avec des prix pour Féminin-entrepreneuriat, sport, arts et culture.

Une autre préparation culturelle est prévue pour le samedi avec l’entrée sur scène des artistes béninois Ricos Campos et Blaaz. Si donc les choses piétinent du côté du gouvernement béninois quant à l’organisation de cette fête nationale, la diaspora s’évertue à faire de cette fête un grand évènement.

 
MOTS CLES :  Bénin   Indépendance   Fête   Organisation 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués