SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Mariame Darra Traoré: Profession comédienne

Par Journaldubenin.com, source BGI - 04/03/2014

Elle avait à peine 20 ans quand elle obtint son premier grand rôle. Nous étions en 2006

 

Elle avait à peine 20 ans quand elle obtint son premier grand rôle. Nous étions en 2006. Et la jeune post-adolescente Mariame Darra Traoré fut appelée pour une interpréter Bintou, le personnage principal du collectionneur de vierges du célèbre écrivain Florent Couao-Zoti. Le pari était risqué pour Tola Koukoui, le metteur en scène dont elle fit la connaissance deux ans plus tôt à Parakou ; également pour l’auteur qui jouait la réputation de sa pièce sur ce coup, mais aussi pour la jeune comédienne novice qui courait le risque de griller une carrière encore embryonnaire. Pas du tout impressionnée, la jeune Mariame assuma parfaitement. Une entrée tonitruante sur une scène professionnelle qu’elle avait toujours contemplée de loin avec une certaine avidité. Depuis, elle a fait son trou et a réussi à imposer d’elle, l’image de l’un des visages les plus prometteurs du théâtre béninois.

 

Née à Cotonou, la principale ville du Bénin, personne dans son entourage n’est vraiment surpris de la grande comédienne qu’est en train de devenir Mariame Darra Traoré. Sa première rencontre avec le théâtre, elle la fait au collège à Parakou (440 km au nord de Cotonou) grâce à son militantisme. Mariame n’avait alors que 15 ans quand elle écrit sa première scénette pour la promotion de la fille en milieu scolaire. Les petits festivals scolaires ou régionaux deviendront très vite son monde, au grand désarroi de ses parents qui imaginaient une autre vie pour leur fille. Celle qui « n’imagine pas une seconde ma vie sans la scène » n’a économisé aucun sacrifice pour accomplir son destin. A 16 ans, elle va à un premier clash avec sa famille qui ne comprenait pas cette passion enivrante de sa fille pour le théâtre. Mais Mariame n’en a cure, elle enfoncera d’avantage le clou quand elle renoncera quelques années plus tard à ses études pour consacrer plus de temps à la scène. « J’étais descendue à Cotonou en 2006 à un moment critique de ma vie. Tout m’exaspérait, j’avais envie de m’exprimer et je devais partir, quitte à tout abandonner». Puis vint ce fameux rôle (Bintou) qui lancera sa carrière. Le succès du collectionneur de vierges et de toutes les autres pièces où elle a joué ne l’a pourtant à aucun moment grisé. Celle qui se considère comme « une bouteille toujours vide et pour laquelle les questions ont plus d’importance que les réponses » prend toujours les compliments avec une certaine méfiance. D’ailleurs, elle retournera à l’école pour 3 ans, cette fois pour étudier rien que le théâtre.

Du haut de son mètre 62, Mariame Darra Traoré est très lucide sur sa situation de femme comédienne dans une société où les pesanteurs sont encore très lourdes. « Ce n’est jamais facile pour une femme de faire ce métier, car le théâtre est un métier très jaloux. Dès que vous l’embrassez, vous n’avez plus beaucoup de temps pour un autre », reconnaît-elle, tout en se réservant les détails sur sa vie privée.
« Kondo le Requin », « le collectionneur de vierges » (mise en scène de Tola Koukoui), « le médecin malgré lui », « l’odeur du passé », « le complexe de Thénardier » (Alougbine Dine), « Qui a peur du loup » (Mathieu Roy), « Le jour où Ti’ Zac enjamba la peur » (Luc Rosello) sont quelques-unes des pièces qui l’ont déjà conduite sur la plupart des scènes d’Afrique et de l’Europe. C’est avec la pièce « Gnonnu Glégbénou ou la femme courageuse », une adaptation d’Antigone de Sophocle et d’Anouilh, mise en scène par Patrice Toton que Mariame Darra Traoré a marqué son passage à la dernière édition du FITHEB (Festival international de théâtre du Bénin), en mars 2012.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués