SOCIéTé  |    

Bénin : Lutte contre les violences faites aux femmes

Par lanouvelletribune.info - 26/12/2017

Un atelier académique sur les violences basées sur le genre (Vbg) s’est tenu la semaine dernière à Cotonou.

 

L’atelier, organisé conjointement par Médecins du Monde, l’Usaid et le gouvernement béninois, a rassemblé des experts nationaux et internationaux (suisses notamment), pour une réflexion stratégique pour la prise en charge des victimes de Vbg.
Selon une étude réalisée par le ministère béninois de la famille et citée par Mdm, le niveau de prévalence des violences faites aux femmes et aux filles est de 69%. Et ces cas de Vbg sont enregistrés aussi bien en milieu communautaire qu’en milieu scolaire, sous diverses formes. De nombreuses filles ont abandonné les études pour cause de violences sexuelles et les acteurs de leurs côtés éprouvent des difficultés dans la réalisation de leur suivi psychologique, juridique et sanitaire. Une situation qui entrave l’avenir de ces filles puis de leurs enfants et qui, d’après Mdm, nécessite des solutions durables pour le bien-être des victimes.
Les participants à l’atelier ont donc réfléchi sur les voies et moyens d’améliorer la réponse du Bénin contre les Vbg.

 


© Droits réservés

Nécessité de l’implication de tous les secteurs ministériels concernés
L’ambassadeur des Etats-Unis au Bénin, Lucy Tamlyn, espère l’implication de tous les départements ministériels dans la lutte contre ce phénomène qui touche près de 70% de femmes au cours de leur existence. Pour elle, les femmes victimes de Vbg ont besoin de l’aide du ministère de la Santé pour les soins médicaux, de l’aide du ministère des Affaires sociales pour des soins de santé mentale, de réadaptation et de réinsertion, du secours du ministère de l’Intérieur pour leur protection et leur écoute par la police. Elles ont aussi besoin du soutien du ministère de la Justice pour la poursuite de leurs bourreaux, ainsi que du ministère des Finances pour être priorisées lors de l’utilisation des fonds spéciaux, a déclaré Madame l’ambassadeur des Usa près le Bénin, faisant aussi appel à l’engagement des ‘’hommes’’ dans ce combat contre les Vbg.
Lucy Tamlyn a ensuite invité les participants à contribuer aux discussions, car estime-t-elle, l’élimination des Vbg apportera un plus au développement du Bénin.
Lors de l’ouverture officielle de l’atelier, le Directeur adjoint de cabinet du ministre de la Santé, Landry Yansounou, a montré, par le biais de statistiques, l’ampleur du phénomène au Bénin. Pour lui, cet atelier vient à point nommé, surtout pour les thématiques qui y seront abordées.

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués